Médias

Les communications de la Fondation de Nant

La Fondation de Nant En bref

La Fondation de Nant – Secteur psychiatrique de l’Est vaudois – est un réseau de soins psychiatriques. Elle assume une mission de santé publique à la demande de l’Etat de Vaud. Ses services de soins sont ouverts à tous, enfants, adolescents, adultes et personnes âgées habitant les districts d’Aigle, de Lavaux-Oron et de Riviera-Pays-d’Enhaut. Elle dispense des soins de santé mentale pour une population de 187’000 habitants (Service cantonal de recherche et d’information statistiques – SCRIS 2015). Ses missions englobent l’urgence psychiatrique, la psychiatrie ambulatoire, intermédiaire, hospitalière et la formation des professionnels en santé mentale. Son action de base consiste à soigner par une relation thérapeutique personnalisée les patients confrontés aux problèmes psychiques qui bouleversent leur vie. Près de 5’000 patients (chiffres 2015) y sont traités par année, ce qui correspond à un peu plus de 2% de la population résidente. Les deux tiers des patients sont suivis dans des unités ambulatoires, un tiers concerne les patients hospitalisés. La Fondation de Nant emploie quelque 440 personnes, soit 295 EPT (Equivalent Plein Temps). L’institution est affiliée à la Fédération des Hôpitaux Vaudois (FHV), organe faîtier des hôpitaux régionaux vaudois reconnus d’intérêt public. La Fondation de Nant est également membre du Réseau Santé Haut-Léman et de l’Association vaudoise des organisations privées pour personnes en difficulté (AVOP).

Nos Communiqués de presse

REMISE DU PRIX DE NANT
LE TRAVAIL COMME SOURCE D’INTEGRATION POUR LES EMPLOYES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES

Le PRIX DE NANT vise la promotion du soin psychique, de la santé mentale, du travail relationnel et des valeurs humanistes dans le domaine de la santé et du social. Il a été attribué hier soir à Monsieur Julien Boisadan, diplômé de la Haute Ecole Fribourgeoise de Travail Social, pour son mémoire intitulé « Le travail, base de l’intégration ? Sentiments d’intégration d’employés de restaurants sociaux souffrant de troubles psychiques ». Le débat a permis de réaffirmer l’emploi comme déterminant de santé psychique primordial.

Corsier-sur-Vevey, le 30 mars 2017 – Le Prix de Nant a été remis hier soir à Julien Boisadan, diplômé de la Haute Ecole Fribourgeoise de Travail Social, pour son mémoire intitulé « Le travail, base de l’intégration ? Sentiments d’intégration d’employés de restaurants sociaux souffrant de troubles psychiques ».

Il y met en relief les particularités de l’insertion sociale des personnes souffrant de troubles psychiques travaillant en entreprises sociales d’insertion. Les représentations sociales influent fortement sur leur sentiment d’intégration. L’intégration professionnelle est valorisée par le monde social dans son ensemble mais cette catégorie de travailleurs conçoit également sa position par le biais de ses propres représentations issues de parcours de vie particuliers.

Tirer des ressources du travail en entreprises sociales d’insertion
Les questions autour de l’insertion professionnelle et sociale ne se concentrent pas que sur des compétences concrètes et mesurables. Elles touchent à la globalité des individus concernés. Les répondants sont pris dans une dynamique mêlant les exigences professionnelles, les valeurs sociales autour du travail, la recherche de reconnaissance sociale, la gestion des troubles psychiques les poussant à un recentrage identitaire important et complexe.

Un débat engagé
Le débat, qui a réuni un parterre de professionnels de la réinsertion a illustré les parcours complexes d’employés d’entreprises de réinsertion et notamment la relation complexe qu’ils entretiennent avec la si mal nommée Assurance invalidité.

NOUVELLES NOMINATIONS A LA DIRECTION DE LA FONDATION DE NANT

La Fondation de Nant se réjouit de compter deux nouveaux membres au sein de son Collège de Direction. Yves Mathey, Directeur administratif et financier succède à Thierry Ruchet. Lysander Jessenberger reprend pour sa part la communication suite au départ de Mme Marianne Cornaz.

Corsier-sur-Vevey, le 12 janvier 2017 – M. Yves Matthey, est nommé nouveau Directeur administratif & financier de la Fondation de Nant. Âgé de 49 ans, il a occupé le poste de Directeur administratif et financier de la Fondation Les Perce-Neige, aux Hauts-Geneveys dans le canton de Neuchâtel, forte de quelque 600 collaborateurs. Sa familiarité avec les règles de subventionnement et la défense des budgets d’une institution d’utilité publique sera précieuse.

Il a œuvré auparavant en qualité de Responsable administratif et financier chez Zenith International SA, au Locle et au CSEM (Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique), à Neuchâtel.

Il succédera à M. Thierry Ruchet qui quitte son poste après 15 ans d’activités au sein de la Fondation. Le Collège de Direction exprime ses vifs remerciements pour son engagement sans failles à l’égard de l’institution.

Lysander Jessenberger rejoint pour sa part la Fondation en qualité de Responsable de la communication pour développer les acquis, mais aussi pour évaluer les besoins actuels et futurs en matière de communication interne et externe. Il aura notamment pour mission de développer la communication envers le grand public et le réseau de partenaires.

Âgé de 38 ans, M. Jessenberger est au bénéfice de plus de 10 années d’expérience en communication et relations publiques, notamment dans le domaine de la santé, des sciences et de l’événementiel, ceci en agence de communication pendant 6 ans et en qualité de Directeur de la communication du Centre de Congrès et d’Expositions de Beaulieu à Lausanne.

Les activités de communication de la Fondation de Nant ont été initiées par Mme Marianne Cornaz lors de son arrivée en 2009. Le Collège de Direction la remercie pour son précieux apport et pour les liens développés au sein de l’institution et avec l’extérieur.

UNE NOUVELLE DIRECTION
DES CONSULTATION AMBULATOIRES PSYCHIATRIQUES AU COEUR DE LA CITE
CREATION D'UNE UNITE HOSPITALIERE DE PEDOPSYCHIATRIE

La Fondation de Nant – Secteur psychiatrique de l’Est vaudois se tourne vers l’avenir après une année 2015 chahutée. Suite à l’audit du Service de la santé publique portant sur l’activité clinique du secteur adulte, l’institution a réagi rapidement aux demandes du canton. Les responsables médico-infirmiers ont réalisé un gros travail l’automne dernier afin de mettre en place les recommandations du rapport. La pratique de tenue des dossiers patients a été revue, avec pour objectif une meilleure coordination entre professionnels visant à une meilleure prise en charge des patients.

Direction de l’institution au complet.
Mme Alessandra Canuto, nouvelle Directrice médicale, est entrée en fonction le 1er mars 2016. Âgée de 51 ans, la Dre Canuto a effectué ses études de médecine en Italie avant de poursuivre toute sa carrière au sein des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Après avoir suivi une première spécialisation en Psychiatrie et Psychothérapie, elle est au bénéfice de la Formation approfondie en psychiatrie de l’âge avancé et de la Formation approfondie en psychiatrie de liaison et consultation.

Ces six dernières années, Mme Canuto a occupé le poste de médecin cheffe du Service de psychiatrie de liaison et d’intervention de crise au sein des HUG où elle supervisait les urgences psychiatriques, toute l’activité de liaison à l’hôpital général, une unité hospitalière d’intervention de crise et une unité hospitalière de cas complexes. Elle a ainsi toutes les compétences pour promouvoir et coordonner l’organisation des soins psychiatriques et de santé mentale dans l’Est vaudois, encadrer, motiver les équipes et piloter le développement des projets institutionnels de soins, notamment dans la perspective du futur Hôpital Riviera-Chablais Vaud-Valais, à Rennaz.

M. Christian Moeckli, Directeur général, dirige la Fondation depuis le 1er octobre 2015 suite au départ à la retraite de l’ancien directeur. Âgé de 50 ans, M. Christian Moeckli a conduit avec succès plusieurs institutions dans le domaine social et a notamment dirigé la Fondation Eben-Hézer Lausanne de 2003 à 2011.

Il a poursuivi sa carrière dans le secteur privé en créant Transition SA, Interim & Change Management, une société consacrée au management de transition, à l’accompagnement et l’organisation de processus participatifs.

A l’avenir, l’équipe de Direction formée de M. Christian Moeckli, Directeur général, Mme Alessandra Canuto, Directrice médicale, M. Raymond Panchaud, Directeur des soins et M. Thierry Ruchet, Directeur administratif & financier va intensifier ses liens avec les partenaires du réseau de santé régional et mettre en œuvre de nouveaux projets. Un Directeur des Ressources Humaines les rejoindra à l’automne.

Des unités ambulatoires au cœur de la cité
Conformément à sa mission de psychiatrie publique et à son plan d’actions 2015-2020, la Fondation de Nant redéploie son offre ambulatoire dans le but d’améliorer l’accessibilité à ses services pour la population de l’Est vaudois (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) et d’optimiser les ressources par un regroupement des fonctions d’accueil et de secrétariat. Elle abandonnera ainsi les locaux qu’elle occupe à la rue du Lac 92, à Clarens pour se concentrer sur les sites de Vevey et Montreux.
Fondation de Nant – Les Moulins 11, Vevey

A Vevey, à proximité de la gare, la Fondation a eu l’opportunité de louer le bâtiment de l’ancienne Ecole-Club Migros, à la rue des Moulins 11, rebaptisé Fondation de Nant – Les Moulins. Les policliniques de pédopsychiatrie de Montreux et de Vevey y seront réunies. L’immeuble abritera également le Centre de psychogériatrie (consultations et hôpital de jour) ainsi que le Centre Mémoire de l’Est vaudois (aujourd’hui à la rue du Lac 92, à Clarens).

La policlinique pédopsychiatrique propose des évaluations cliniques, des bilans psychologiques et la prise en charge de patients âgés de 0-18 ans et de leurs familles.

Le Centre de psychogériatrie offre des consultations et assure les traitements ambulatoires des personnes âgées de plus de 65 ans, souffrant de troubles psychiques (troubles psychotiques, de la personnalité, de l’humeur, cognitifs…) vivant à domicile ou en institution dans la région de l’Est vaudois. Il propose également un programme d’activités thérapeutiques pour les personnes âgées en hôpital de jour.

Des travaux de rénovation du bâtiment sont en cours. Dès le 27 juin, les équipes multidisciplinaires y accueilleront les patients et leurs proches dans un espace rénové, à la fois chaleureux et fonctionnel, à même de garantir un accueil et une prise en soins de qualité.

Le public aura l’occasion de visiter le bâtiment lors d’une journée Portes Ouvertes agendée le samedi 9 octobre 2016, coïncidant avec la Journée de la Santé Mentale.

Montreux
Les consultations psychiatriques et psychothérapeutiques adultes du Centre de Psychiatrie Intégrée seront regroupées à l’av. des Alpes 66, à deux pas de la gare. Des interventions de crise permettant souvent d’éviter une hospitalisation en offrant un traitement adapté à la situation aiguë continueront d’y être proposés.

Nouvelle unité hospitalière pédopsychiatrique à Corsier
Sur le site de Corsier, une nouvelle Unité Hospitalière Psychiatrique de l’Enfant et de l’Adolescent (UHPEA) de 9 lits ouvrira ses portes en septembre 2016, avec le soutien du Service de la santé publique et en concertation avec l’Hôpital Riviera-Chablais Vaud-Valais. Cette nouvelle unité accueillera des enfants et des adolescents dont la prise en charge nécessite un encadrement médico-soignant spécialisé. Il s’agit d’une solution transitoire en lien avec la réflexion sur une réorganisation de la filière pédopsychiatrique cantonale.